Quelques mots sur l’auteur et l’illustratrice

Jean-Paul et Liz DEBANNE forment un couple partageant une même passion : celle des sagas aux accents d’éternité. Une passion qui n’est pas née d’hier : dès son plus jeune âge, l’auteur en herbe passait son temps à lire ou à écouter toutes sortes d’aventures merveilleuses, allant des contes de Perrault ou de Grimm aux récits fabuleux d’Homère, en passant par les romans de Jules Verne ou par les légendes de l’Inde – où le futur rédacteur de la Clef des Voûtes a passé une enfance dorée. Et comme là-bas, à l’époque, la télévision n’existait pas, il se rattrapait sur les livres-disques de Walt Disney (vous savez : avec la petite fée-clochette pour tourner les pages).

Pendant ce temps, loin des palais de marbre et des éléphants chamarrés, une petite fille s’évertuait à noircir un tableau blanc accroché dans sa chambre. Sa main courait au gré de son imagination : elle se contait à elle-même – et à sa petite sœur fascinée – des histoires en dessinant. Parfois aussi, elle peignait des paysages féeriques dessus des galets récoltés sur les plages de sa Méditerranée natale. Que n’aurait-elle pu sauter à pieds joints dans ses propres décors enchanteurs, à l’instar de Mary Poppins dans les scènes bucoliques tracées à la craie sur les pavés de Londres !

Ce qui devait arriver arriva : un beau jour de mai, le petit garçon rêveur devenu jeune homme et la fillette crayonneuse transformée en étudiante se rencontrèrent sur un campus du midi de la France. Et lorsqu’ils se retrouvèrent esseulés sur un banc du front de mer malgré le va-et-vient des passants flânant dans la douceur d’un soir d’été, ils ne trouvèrent rien de mieux que de se lire mutuellement… un conte d’Andersen ! Pour eux, c’était clair : il fallait commencer par là, par l’imaginaire foisonnant duquel tout découle, toujours, depuis la nuit des temps.

Du temps, il devait encore s’en écouler avant que l’idée ne leur prenne de partager avec le plus grand nombre leur passion commune. Il fallut attendre le point de maturité, respecter le rythme des saisons de l’existence, avec ses moments d’épreuve, de blizzard ou de crachin, nécessaires pourtant afin d’inciter les racines de l’âme à aller plus en profondeur. Il fallut ensuite se réchauffer aux rayons d’un printemps retrouvé, assimiler de nouvelles nourritures spirituelles telles que Le Voyage du Pèlerin de John Bunyan ou Les Chroniques de Narnia de C.S. Lewis, pour qu’éclose enfin ce petit perce-neige baptisé Clef des Voûtes. Petit, certes, mais annonciateur d’un processus déjà en marche : le réenchantement d’une génération en quête de sens et de merveilleux.


…et pour en savoir plus, voici, en exclusivité, les interviews de l’auteur et de l’illustratrice réalisées par Christine Reymond pour le compte de Radio-Réveil (Suisse) :

La défaite n’est qu’une victoire retardée

Extrait de l’interview par Christine Reymond (Radio-Réveil)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Le merveilleux contre la résignation

Extrait de l’interview de l’auteur par Christine Reymond (Radio-réveil)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.



Web site design: